Drosera madagascariensis

Drosera

Cette famille compte 188 espèces. Ces espèces vivent dans trois milieux différents : Tempéré, subtropical et tropical.

Le Drosera se retrouve plus particulièrement en Australie mais est aussi présent dans l’hémisphère Nord. En France, on compte 3 espèces qui sont toutes protégées. Les Drosera tempérés restent majoritairement faciles à cultiver et sont résistantes à notre climat. Les espèces subtropicales et tropicales auront besoin de vivre en terrarium avec du matériel horticole adapté. Il est donc important de se renseigner sur les besoins de l’espèce.

Le Drosera est connu pour ses pièges « à glue ». Il sécrète au bout de ses feuilles un ensemble de petites gouttes, aussi appelées « rosée ». Cette rosée est un liquide composé notamment d’eau et de sucre, qui par son odeur mais aussi sa ressemblance avec de la rosée attire les insectes. Les insectes, une fois posés sur cette rosée se retrouvent emprisonnés. La plante pourra ensuite s’enrouler sur l’insecte pour le digérer. Les insectes visés par le Drosera sont de la taille des moucherons.

Les conditions changent selon les espèces 

Drosera. tempérés – Débutant
Drosera subtropricaux – Débutant 
Drosera tropicaux
Drosera pygmés
Drosera tubéreux 

Arrosage

Eau de pluie
Eau déminéralisée
Eau osmosée
Pas d’eau du robinet ni en bouteille