multiplication drosera

La multiplication du Drosera

On commence tous par acheter une plante et nous vient l’envie de la multiplier. C’est le sujet que j’ai envie de développer aujourd’hui pour le Drosera.

Avant de parler multiplication il est indispensable de parler des fleurs du Drosera. En effet, il existe plusieurs possibilités pour reproduire un Drosera mais le plus simple reste la multiplication par les graines.

fleur drosera

Les fleurs du Drosera

 

La floraison

Le Drosera fleurit au printemps et en été et il peut produire plusieurs hampe florale par an. Une hampe florale de Drosera possède entre 3 et 20 fleurs en règle générale mais il existe des espèces qui peuvent en produire beaucoup plus, il est courant de voir un Drosera capensis avec plus de 30 fleurs sur une même hampe. Ce Drosera peut même avoir jusqu’à 50 fleurs s’il s’est fait un très gros festin d’insectes.

En effet, la floraison est proportionnelle à la prise de nourriture, plus celle ci est importante et plus le Drosera produira de hampes florales et de fleurs. Attention il ne faut pas nourrir votre plante pour augmenter sa floraison car vous risqueriez de la gaver.

Toutes les fleurs de la hampe vont s’ouvrir partiellement ou complètement les unes après les autres à raison d’une ou plusieurs par jour à l’exception de quelques espèces. L’ouverture peut durer de quelques minutes à quelques heures mais ne dépassera pas la journée.

La pollinisation

En biologie végétale, les fleurs du Drosera sont considérées comme « parfaites » et « complètes », car elles possèdent à la fois des organes reproducteurs mâles et femelles dans la même fleur et peuvent produire des graines viables en auto-pollinisation. Évidement il existe des exceptions mais la majorité des Droseras possèdent ces fleurs.

En culture, on laisse généralement faire la nature pour la pollinisation du Drosera car la quantité de graines est tellement importante qu’il est inutile de faire de la pollinisation croisée.

En revanche, dans leurs milieux naturels, il peut être bénéfique que celle-ci se fasse. Prenons un exemple : un Drosera résistant à des températures plus importantes mais pouvant être attaqué par un champignon, s’il s’auto pollinise, il sera capable de se reproduire en grand nombre, mais restera sensible à ce parasite et toute la progéniture proche sera probablement touchée et mourra. Par contre si une pollinisation croisée se produit avec un autre Drosera de la même espèce résistant à ce champignon mais avec une tolérance à la chaleur moindre, alors une partie de leur progéniture peut hériter des avantages des deux parents. Dans ce cas, l’espèce prospérera et aura plus de chance de survivre.

Il existe malgrè tout certaines espèces de Drosera qui ne fonctionnent qu’avec cette méthode.

fleur drosera
fleur drosera
fleur drosera

La récolte des graines

Après la pollinisation, il faut attendre quelques semaines que les graines murissent pleinement, cela peut prendre de 1 à 3 mois si l’humidité est très élevée. Les fleurs se dessécheront complètement et deviendront brunes. Une fois cette couleur obtenue, c’est l’heure de la récolte. Il vous suffit de tapoter votre hampe florale sur une feuille de papier ou dans un récipient pour les récolter. Attention elles sont très fines et le moindre souffle les dispersent.

La multiplication

Le semis

La récolte terminée, vous pouvez les conserver au froid (réfrigérateur) ou directement les semer, c’est d’ailleurs ce que je recommande pour avoir un taux de germination plus important.

Pour semer nous allons utiliser la méthode du Dionaea muscipula sauf pour la dispersion des graines. En effet nous n’allons pas placer une graine tous les 2-3 cm mais allons saupoudrer car il serait très compliqué de faire graine par graine.

Cette méthode est la plus souvent utilisée et la plus simple pour multiplier le Drosera.

Le bouturage

Il est possible de faire du bouturage de feuilles mais aussi de racines, pour éviter de faire des articles doublons, le principe reste le même que le Dionaea muscipula.

Il existe d’autres méthodes mais qui sont très spécifiques et qui ne méritent pas d’être expliquer tant le semis est très rapide et facile.C’est la pleine saison des fleurs et avec tous ces conseils vous êtes prêts à multiplier votre ou vos Drosera, à bientôt. Mylène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *