reproduction - fleurs dionaea

La reproduction du Dionaea muscipula

Avec un peu (beaucoup) de retard, je reviens avec un nouvel article. Aujourd’hui je vais vous parler de la reproduction du Dionaea muscipula.

Il existe plusieurs méthodes pour la reproduction du Dionaea muscipula :

Le semis

Reproduction-fleur-dioanea

La division

Reproduction-division-dioanea

Le bouturage

Reproduction-bouturage-dioanea

L’in-vitro

Reproduction-in-vitro-dioanea

 

La reproduction par semis

C’est la méthode de reproduction la plus longue, il faut compter 4 ans après le semis pour avoir des plantes « adultes » (qui donnent des fleurs). Pour avoir des graines il faut que les fleurs soient pollinisées.

La pollinisation

Reproduction-fleur-dioaneaDans la nature, c’est le travail des insectes butineurs car le pollen est lourd et le vent ne peut pas le transporter.

En culture, la pollinisation se fait manuellement, il faut déposer le pollen d’une fleur sur le pistil d’une autre.

Plusieurs méthodes existe :

  • Au pinceau : Peu recommandé car expulse beaucoup de pollen à l’extérieur de la fleur (effet ressort).
  • A la pince (plutôt fine) : Il faut arracher délicatement l’étamine pour la retourner et la frotter aux pistils.
  • Du frottement : On prend deux hampes florales que l’on frotte l’une contre l’autre dans un mouvement circulaire.

La pollinisation se fait tous les jours de l’ouverture de la fleur jusqu’à l’enroulement des pétales (stade auquel la fleur n’est plus réceptive). La pollinisation terminée, il faut s’armer de patience quelques semaines, le temps que l’ovaire grossisse et que les graines se forment.

La récole se fait quand l’ovaire est complètement noir, il ne faut pas tarder à récolter car les graines sont très peu maintenues.

Reproduction-fleur-dioanea

Pétale qui s’enroule sur lui même (fin de pollinisation)

Reproduction-fleur-dioanea

Graines prêtes a être récoltées

Semer

Une fois récoltées les graines peuvent être semées aussitôt. C’est assez simple mais demande que l’on prenne le temps de bien faire les choses.

Il vous faut 2 bacs en plastique. Le premier servira de réserve d’eau, il lui faut 3 cm de hauteur minimum (cela peut être plus) et le second un peu plus petit que le premier mais d’une hauteur de 8 cm minimum pour le substrat et les graines. Pour ma part quand j’ai commencé j’utilisais des bacs pour litière de chat, ils ne sont pas très cher et pratique. On perce un des deux bacs pour que l’eau passe, il ne faut pas hésiter sur la quantité des trous, c’est très important que l’humidité remonte bien partout.

Dans le plus petit bac, mettre de la tourbe fine (tamisée) et humide de façon à avoir une surface lisse et qui dépasse légèrement du bac car la tourbe se tasse avec le temps.

Une fois votre ou vos bacs prêts, trouver un endroit confortable car cela va prendre du temps. Déposer une graine tous les 2 à 3 cm. Nous pourrions semer à la volée, mais cela nous obligerait à faire un repiquage précoce qui pourrait être défavorable aux plantules.

Une fois le semis terminé, on vaporise légèrement avec de l’eau les graines pour qu’elles ne sèchent pas.

Il ne nous reste plus qu’à leur trouver une place pour les 2 prochaines années, il est conseillé de les mettre dans un endroit très lumineux mais pas en plein soleil les premiers mois. L’idéal étant une serre froide ou une véranda.

Pour l’arrosage, il faut utiliser de l’eau de pluie ou déminéralisée ou encore de l’eau osmosée (pour les aquariums). Remplir le bac qui sert de soucoupe de façon régulière, il ne faut pas que le substrat sèche.

Dans 4 à 6 semaines, vous devriez voir apparaître de petites plantules.

 

La reproduction par division

Le Dionaea muscipula fabrique des rhizomes (tige souterraine et non racine) permettant la création d’une nouvelle plante. Quand un Dionaea vieillit il prend plus de place et fabrique des rejets (nouvelles plantes) tout autour de lui grâce à ses rhizomes. C’est au moment du rempotage que l’on procède à la séparation de touffe (division des plantes), il est important de ne pas forcer sur la plante pour en obtenir plus, vous prenez le risque de tout perdre. Une fois les touffes divisées, il vous suffit de les rempoter dans de nouveaux pots ou dans un plus grand mais très espacées de façon à leur laisser de la place pour les futurs rejets.

Technique très simple et efficace pour les débutants. Cette méthode est utilisée pour les cultivars.

Reproduction-division-dioanea

Avant la division de touffes (il était temps)

Reproduction-division-dioanea

Quelques semaines après la division

 

La reproduction par bouturage

Lors du rempotage d’une plante, en règle générale nous faisons des divisions de touffes, mais il arrive souvent que certaines feuilles se détachent naturellement lors de la division. On peut les utiliser pour faire du bouturage, il est important que la partie blanche en bas de la feuille soit présente.

Le bouturage est très facile sur le Dionaea muscipula et il permet d’obtenir une plante adulte rapidement. Pour commencer, il vous faut 2 bacs comme pour le semis. Un plus grand que l’autre, le premier sert de soucoupe, le deuxième plus petit pour mettre le substrat et les boutures. Pour le substrat, vous pouvez utiliser de la tourbe blonde tamisée ou de la sphaigne. Il faut saturer le substrat d’eau, c’est important d’avoir une humidité importante. Une fois la ou les feuilles prévelées d’une plante, sur la base de la feuille vous pouvez y déposer de l’hormone de bouturage (facultatif). Ensuite il vous faut maintenir la feuille à plat à la surface du substrat, et légèrement enfoncer la base de la feuille dans le substrat.

Après quelques semaines, vous allez voir apparaître de petites feuilles. Il faudra attendre que les feuilles fassent minimum quelques cm avant de rempoter la ou les plantes.

Comme la division cette technique est très simple et efficace pour les débutants. Cette méthode est utilisée pour les cultivars.

 

La reproduction par la culture in-vitro

Cette technique dépasse mes compétences, elle est souvent utilisées chez des professionnels. Elle demande des connaissances et un budget important. Le principe est de faire une culture à partir de cellules dans un milieu stérile. Elle permet de produire des plantes beaucoup plus rapidement et surtout sans maladie. Mais l’acclimatation des plantes qui sortent d’in-vitro est souvent plus compliquée que les autres techniques.

Avec tous ces conseils, vous êtes prêt pour multiplier vos plantes plus facilement. Je vous souhaite une bonne fin de journée, à bientôt. Mylène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *