Les plantes carnivores Les fréquences d’arrosage et la qualité de l’eau - Eau

Les fréquences d’arrosage et la qualité de l’eau pour les plantes carnivores

Quand on adopte une plante, savoir arroser sa plante est primordiale. Les plantes carnivores adorent l’eau, ce sont des plantes issues de milieux humides et donc qui n’ont pas peur de l’humidité, bien au contraire. Elles ont cependant des besoins en eau assez particuliers : en effet, elles n’apprécient pas les minéraux, qui peuvent intoxiquer la plante ou dégrader le substrat. A terme la plante ne pourra plus s’hydrater.

Comment arroser sa plante carnivore ?

Nous allons parler ici des plantes carnivores conseillées pour les débutants comme les Sarracenia, les Dionaea et les Drosera tempérés.

Du printemps à l’automne :

L’arrosage est très simple pour la majorité des plantes carnivores communes, il faut de l’eau en permanence dans une soucoupe, un cache pot ou un bac. L’eau s’évapore vite donc il faut surveiller régulièrement qu’il y ait de l’eau à disposition de la plante. Pendant les grosses chaleurs ne pas hésiter à mettre plus d’eau que la normale.

La majorité des plantes carnivores s’arrosent par le bas, c’est-à-dire qu’il faut remplir leur soucoupe. Seules quelques plantes ont besoin d’être arrosées par le haut ou d’être brumisées.

En hiver :

Sarracenia, Dionaea et Drosera tempérés sont des plantes qui doivent passer l’hiver dehors, attention tout de même aux très grosses gelées (au delà de -10°C). En effet, si le substrat vient à geler il pourrait fortement abîmer les racines.

L’hiver correspond à une période de repos pour les plantes carnivores tempérées, il est donc nécessaire de laisser le substrat humide mais de ne plus les laisser dans l’eau. On enlève la soucoupe et les pluies régulières devraient suffire pour que le substrat reste humide. Il faut bien évidement surveiller de temps en temps quand les pluies se font plus rares et humidifier en cas de besoin. 

Qualité de l’eau : Les différentes eaux qui peuvent être utilisées.

Eau de pluie

La récupération d’eau de pluie doit se faire dans des récipients neutres, le plastique est la solution souvent utilisée. Cela peut paraître anodin mais les cuves en béton, en terre cuite ou tout autre matière poreuse doivent être isolées par une bâche. En effet des échanges vont se produire entre l’eau et la paroi, donc l’eau va se charger en minéraux et particules. C’est un détail mais qui peut avoir de l’importance avec le temps pour la santé de vos plantes.

Les eaux à ne jamais donner

  • Eau du robinet
  • Eau en bouteille
  • Toute eau minérale

Eau déminéralisée

On en trouve facilement en grande surface ou en magasin de bricolage, le prix tourne autour de 1€ les 5 litres. ATTENTION, cette eau peut parfois être parfumée et le parfum peut ne pas être indiqué sur les bidons, vérifiez toujours en sentant votre eau. Ne tentez pas de la boire pour en vérifier le parfum, cette eau n’est pas potable.

Eau osmosée

Cette eau provient d’osmoseurs, ces appareils sont composés d’un ensemble de filtres retirant un maximum de minéraux, impuretés, bactéries et virus. Cette eau peut se trouver dans les jardineries/animaleries disposant d’aquariums mais attention toutes les eaux osmosées ne se valent pas. Si l’osmoseur est mal entretenu, l’eau risque d’être insuffisamment filtrée.

Il est possible d’acheter un osmoseur, pour un arrosage de carnivores un osmoseur premier prix suffit. Cependant, il faut savoir qu’il faut régulièrement changer les filtres ce qui représente un coût conséquent.

Les plantes carnivores Les fréquences d’arrosage et la qualité de l’eau - Osmoseur

Eau distillée

Très coûteuse, mais il est possible de la faire soi-même, mais en général le rendement est faible.

Maintenant, l’arrosage n’a plus de secret pour vous. A bientôt pour de nouvelles explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *